English Version
English Version

GALERIE JOSÉ MARTINEZ


Retour à la liste Précédent Suivant

28 rue Burdeau, 69001 Lyon

04 78 28 07 72

info@galeriejmartinez.fr

www.galeriejmartinez.fr

 

Du mercredi au samedi de 14h30 à 19h30 – entrée libre

Métro A station « Hôtel de ville » ou métro C station « Croix-Paquet » ; bus C3, C5, C13, C14 et C18 arrêt « Hôtel de Ville »

 

La galerie José Martinez consacre sa première exposition en 2000 à Erik Dietman et présente depuis cette date cinq à six expositions par an. La galerie représente dix-sept artistes confirmés ou émergents.

 


 

Renaud Layrac/


Areva, Renaud Layrac, 2011 © Renaud Layrac  

Renaud Layrac : Sky zero

Du samedi 10 septembre au samedi 5 novembre 2011
Vernissage le samedi 10 septembre 2011 à partir de 18h

Membre fondateur en 1984 du groupe BP aujourd'hui dissous, Renaud Layrac réalise sa première exposition personnelle à la galerie José Martinez. Après s'être intéressé aux énergies tirées des profondeurs de la terre, il tourne à présent son regard vers le ciel. L'exposition titrée Sky zero inverse avec ironie une symbolique de la catastrophe et de l'effondrement. Un ensemble d'images, d'objets et d'installations livre, entre fascination et sidération, une représentation des édifices liés au pouvoir industriel et financier. En jouant avec les qualités formelles de ces architectures, Renaud Layrac les considère comme autant d'éléments de décor d'une réalité déréglée qui glisse vers la fiction.

 

 

 

Olivier Bartoletti/


Deepwater horizon, Olivier Bartoletti © galerie José Martinez  

Olivier Bartoletti : Entre chien et loup

Du mardi 15 novembre au samedi 31 décembre 2011

Vernissage le mardi 15 novembre 2011 à partir de 18h

 

Entre chien et loup est l'amorce d'une nouvelle étape de l’œuvre d’Olivier Bartoletti et joue comme un avant-propos de sa prochaine exposition Project room au CRAC de Sète au printemps 2012.

Entre chien et loup désigne, le soir ou le matin, le moment de la journée où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup. Le chien symbolise le jour puisque, tout comme lui, il peut nous guider, alors que le loup est le symbole de la nuit et représente la menace, le danger, le cauchemar et la peur. Dans la rue Burdeau, les vitrines de la galerie deviennent des surfaces picturales éclairés par la lumière de l'automne déclinant, au fil des jours de l'exposition, vers le solstice d'hiver. À l'intérieur, l'artifice des néons "lumière du jour" joue à "plein tube".

 

 


   

SUIVEZ NOUS/


you-tube

Recevez des offres privilégiées et suivez l'actu biennale !

AGENDA RÉSONANCE


Agenda Résonance RESONANCE AU JOUR LE JOUR

Voir l'agenda